Hommage aux Sculpteurs de Sons

De l’écriture à l’interprétation

Exposition de photographies de Jean-François Leclercq

Et l’enfant demanda au sculpteur : « qui t’a dit qu’il y avait un cheval dans le bloc que tu taillais ? »

Les acteurs : luthiers, compositeurs, instrumentistes, chefs d’orchestre, chanteurs…, tous des « Sculpteurs de Sons ».

Depuis bientôt 20 ans, la relation « main-instrument » est un thème que j’ai fait mien et qui m’a donné l’immense privilège de côtoyer non seulement des personnalités musicales extraordinaires, des interprètes prestigieux, hors du commun, mais aussi des enfants et leur soif d’apprendre, des gens peut-être moins connus mais tout aussi passionnés et talentueux et qui ont fait de la musique une ressource spirituelle indispensable, voire une raison d’être.

Entre la musique et la photographie, il y a un mariage d’amour unique, puissant et des liaisons inconscientes et profondes.

Musiciens et photographes, nous avons un point commun : tous deux sommes des « passeurs ».

A partir de cette relation « main-instrument »  – mais en fait ce n’est pas de la main dont il faudrait parler mais du corps et du souffle puisqu’il s’agit d’une véritable relation physique et amoureuse avec pratiquement tous les instruments, –  j’ai été interpellé par la relation avec un instrument multiforme : l’orchestre avec son chef.

L’orchestre, le seul instrument qu’on ne touche pas.

Le contact passe par la « gestuelle », le regard, l’attention, la relation à chacun.

Le maestro Sergiu Célibidache, disait : « Lorsque je suis devant un orchestre, je suis comme un sculpteur devant un bloc de pierre ».

Sculpter. Quel mot juste !

Les quelques photographies présentées sont le témoignage de rencontres exceptionnelles, parfois inespérées, souvent émouvantes voire jubilatoires.

Chacune a son histoire.

C’est toujours un grand bonheur que de pouvoir les partager.

Jean-François Leclercq


Hommage aux Sculpteurs de Sons

 
Portraits d’interprètes

 
Relation main-instrument


Notre-Dame


Divers